Pourquoi devient-on radioamateur en 2015 ?

ra2015Les temps changent. Pratiquement un siècle après l’apparition des premiers pionniers des ondes, les radioamateurs sont toujours là. Héritiers de ces « découvreurs » de la transmission sans fil, pourquoi aujourd’hui, et avec l’abondance de nouvelles technologies, choisit-on de devenir radioamateur ?

La passion

Incontestablement, c’est la première raison. Dans plus des trois quarts des cas, les nouveaux radioamateurs proviennent d’utilisateurs amateurs des ondes. Ces 40 dernières années ont été marquées par la Citizen Band (Cibi), qui est en déclin par rapport aux années 90, on pense plus aujourd’hui aux utilisateurs des bande PMR libre 446 Mhz ou 868 Mhz. Il y a aussi les passionnés d’informatiques qui découvrent la radio au travers d’expérimentations sur 2,4 e 5,7 Ghz, les « wifistes », avec la réalisation d’antennes performantes ou la mise en œuvre de matériels semi professionnels permettant des liaisons informatiques à courte et moyenne distance.

Le point commun de ces utilisateurs est cette passion pour la transmission sans fil et la volonté d’aller plus loin.

Apprendre et expérimenter de nouvelles choses

C’est écrit dans les textes fondateurs de l’activité. Le radioamateurisme a pour vocation l’expérimentation et l’instruction individuelles ». Certains vont jusqu’à dire que celui qui n’expérimente pas n’est pas un vrai radioamateur. Tout dépend où l’on place la limite entre l’utilisation basique de matériels commerciaux et la construction intégrale d’un matériel de communication (émission et réception).

Les radioamateurs disposent de tas de bandes de fréquences qui rendent possible cette expérimentation à tous les niveaux : de la construction d’une antenne avec un bout de fil aux réalisations les plus pointues en hyperfréquences, ou l’imprécision n’a pas sa place.

Communiquer

Le QSO (contact radio) était là pour valider le travail du radioamateur. Il permet à ces personnes de confirmer que leur installation fonctionne. Cette confirmation vient en bout de chaine. En effet, ce contact n’est possible qu’après la mise en oeuvre totale d’une installation radioamateur, de l’alimentation, à l’antenne, en passant par un émetteur, un recepteur, un amplificateur…

Le QSO, cette suprême récompense du radioamateur il y a un siècle, est devenu un des piliers de notre activité, entre autre avec le DX. Le DX est une activité radioamateur visant à contacter le plus de station possibles, le plus loin possible. Si cette chasse au DX constitue une génération de radioamateurs peu enclin à l’expérimentation (péjorativement qualifiée de « pousses-bouton »), elle permet néanmoins l’étude plus précise de la propagation des ondes et le développement constant de nouveaux modes repoussant de plus en plus les limites.

S’investir dans une communauté

Pratiquer le radioamateurisme seul a ses limites : outre satisfaire l’égo de l’om parce qu’il a construit ceci ou cela n’a aucun intérêt si il ne peut pas valider sa réalisation avec d’autres radioamateurs et donc partager sa connaissance.

Ce partage justement est bien limité si l’on reste toujours chez soi. Échanger par radio ou par internet ne remplacera jamais une bonne discussion autour d’un café.

Cette communauté doit exister et vivre. Le role de chaque radioamateur est d’apporter sa pierre, partager son expérience, s’investir pour construire des projets.

C’est quand même plus sympathique de construire, réaliser, participer à des projets à plusieurs que tout seul dans son coin.

 

Le radioamateurisme s’adresse à tous de 7 à 77 ans. Si l’examen en vigueur en France en 2015 pose une réelle limite pour l’accès aux jeunes de moins de 15 ans (la partie technique est d’un niveau Terminale S/BTS), il permet d’ouvrir à tous des possibilités de s’amuser tellement vastes que même après 30 ou 40 ans d’indicatif, il est impossible d’avoir tout essayé.

Bien sur le radioamateurisme demande un investissement personnel, et est plus « compliqué » que quelques clics de la souris ou tapotages sur un smartphone dernier cri. Il faut avoir testé pour le comprendre et connaitre ce plaisir. Tous les radioamateurs sont des passionnés et partagent ce même plaisir. Ce sont les manières de le pratiquer qui diffèrent car chacun a son propre parcours et ses centres d’intérêts au sein de cette même passion !

 

This entry was posted in Activités, Technique, Vie du club. Bookmark the permalink.

5 Responses to Pourquoi devient-on radioamateur en 2015 ?

  1. 14omh250 says:

    Bonjour,
    Comme c’est bien dit tout ça ! Avec une pincée d’humour et un zeste d’honneur à bien faire les choses.
    Sauf pour la fabrication par les OM’s de leurs propres émetteurs récepteurs ….. y a encore cinquante ans oui assurément, mais de nos jours le licencié capable de métrisé les technologies actuelles se compte sur les doigts de la main.
    Pratiquent la radio tous modes en RTX depuis 1958, je crois pouvoir me permettre d’apporter mon point de vu sur le sujet.
    Si je puis me permettre aussi un avis sur le contenu de votre licence les sujets devraient-être revus et corrigés depuis fort longtemps, ils tombent du côté technique surtout en désuétude, par contre coté procédure oui, ça devrait rester un peu plus encore à l’esprit des pratiquants (d’après ce que je perçois parfois) ! Hi
    Malgré que le morse ne soit plus actuel dans l’examen le reste devrais avoir d’avantage d’étages, afin de permettre a chaque opérateur d’être à l’aise en fonction du niveau qu’il souhaite acquérir.
    Bien sur ce n’est que mon point de vu en tant que licencié de la grande muette…
    Bien cordialement.
    Basile

    • f8kfz says:

      Bonjour Basile,
      Merci pour votre commentaire.
      Même si il est de plus en plus difficile de « gratter » dans le matériel moderne, il est toujours possible de fabriquer soi-même un emmeteur et/ou un recepteur dans les mode analogiques.
      Etre radioamateur est avant tout bénéficier d’un droit à l’expérimentation que chacun exploite ou non.
      L’épreuve de réglementation et mise en oeuvre correspond au code de la route : ce que l’on a le droit de faire ou pas. L’épreuve technique est là pour apporter au futur radioamateur des bases necessaires à la compréhension du « comment » et « pourquoi » ca marche comme ca.
      Concernant le contenu du programme à alléger, la demande est typiquement franco-française. Ce programme répond à des critères internationaux et pour l’anecdote, aujourd’hui, la « F4 » correspond au niveau novice européen ! Pour modifier ce programme, il faut donc intervenir auprès des associations nationales en europe et non auprès des clubs locaux !

      Pour avancer sur ce débat, nous pensons qu’il faudrait plutôt remettre en place la f0 qui serait un pallier qui permettait aux oms de diviser le travail en 2 pour ces épreuves, les rendant ainsi plus digestes (comme dans le passé). La F0 était franco française, mais était un réel avantage, les chiffres parlnt d’eux même. Depuis qu’il n’y a plus de f0, le nombre de nouveaux radioamateurs est en chute libre !
      73
      F1UJT

  2. André F8DEM says:

    Oui, les composants ultra-miniaturisés sont de moins en moins accessibles à nos grosses pattes pleines de doigts.
    Il reste un domaine où les radioamateurs épris de technique et un peu bricoleurs peuvent encore trouver leur bonheur : celui des antennes.
    Tout n’y a pas été dit, loin de là. le REF vient de lancer un débat qui promet d’être passionnant : celui des antennes dites ISOTRON.
    il est amusant (ou attristant ?) de voir que la moitié des textes ont été écrits par des commentateurs qui n’ont jamais serré un domino de leur vie !
    Ne perdons pas de vue notre vocation première : EXPERIMENTER.
    Chaleureuses 73 à tous
    André F8DEM

  3. freddy 17 says:

    bonsoir

    moi j’aimerais mettre un 8 ou un 5 devant mon f mais la encore ont nous la aussi enlever battons nous pour remettre la cw

    73

  4. Pour rajouter ma pierre à l’édifice…
    Construire de A à Z sont poste radio ne me parait pas raisonnable.
    En effet, en étudiant la réglementation et surtout en l’appliquant, il parait aisé de réaliser quelques postes radio pour peu que l’on prenne du soins. Toutefois, abandonnez l’idée de l’installer sur le tableau de bord du mobile 🙂 Au risque de ne même plus voir le rétroviseur. Mais l’idée n’est absolument pas stupide, pour preuve…
    A la base, je souhaitais remplacer la logique de carte HF de TALCO SAGEM….
    Je viens récemment de découvrir et de récupérer de petits modules Dorji 818 V/UHF à 12€… Un petit peu d’Arduino et voila un poste double VFO, double couverture, option transpondeur…. Avec des mémoires à profusion qui pourra être directement incorporé à mon tableau de bord… L’ancienne commande au volant de l’autoradio, l’ancien afficheur du broadcast, et je dispose de tout les éléments pour piloter le bestiaux.. Le sujet est lancé, reste avec les copains à le concrétiser…
    Concernant tout le reste de la station, HP extérieur, alimentation, boite d’accord, interface mode numérique, j’en passe et des meilleurs… Il me semble qu’à part le FT-897, il ne doit y avoir grand chose de commercial au shack ?!? Et c’est encore bien loin d’être terminé, une idée en approvisionnant une autre 😉 Et je n’ai pas cité les antennes en perpétuelle évolutions… De l’informatique, de l’électronique, de la mécanique, sans parler de la cuisine lors des gastros avec les copains et les familles, Joker !!! Tout ce petit monde est mis à contribution 🙂
    Sur le point de la règlementation, je reconnais que la classe novice n’a pas d’équivalence CEPT et peu porter à confusion…
    Si ce n’est que nos HAUTES INSTANCES n’ont pas bramé trop fort sur le fait que nous nous scions les genoux, ce qui est… Je pèse le mot… DEPLORABLE….
    Outre le fait qu’il existe nombre de F0xxx officiellement indicativés sur Echolink ?!? Comment se fait il qu’ils puissent avoir légitimité (et ils ont bien raison) auprès de l’international alors que nos propres concitoyens précédemment cité ont décidés de nous suicider… La classe novice n’était elle pas basé sur le principe de susciter des vocations, de mettre le pied à l’étrier pour les plus faibles, les accompagner vers ‘LA FORCE’ (Merci Dark Vador 🙂 ???
    Un grand merci à nos grands PONTES…
    Mais je n’exprime qu’une opinion tout à fait personnelle, ne serions nous pas RA pour dialoguer entre deux bidouilles ?
    Pour quand le grand référendum démocratique ?
    A bientôt
    Pascal / F4CVM -> f4cvm.free.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article a été lu 0 fois