Jean-François CLERVOY

NOVESPACE_clervoy-7f653Au terme de ses études secondaires à Franconville, à Beyrouth puis au Collège militaire de Saint-Cyr-l’Ecole, Jean François Clervoy obtient son baccalauréat en 1976. Il fait ses classes préparatoires aux concours d’entrée des grandes écoles au Prytanée militaire de La Flèche jusqu’en 1978. Il est diplômé de l’Ecole Polytechnique de Paris (1981) et de l’Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace à Toulouse (1983). En 1987, il obtient son brevet d’ingénieur navigant d’essai de l’Ecole du Personnel Navigant d’Essais et de Réception d’Istres.

En 1983, Jean-François Clervoy est détaché par la Délégation Générale pour l’Armement auprès du CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) où il travaille pendant deux ans sur les dispositifs d’automatisation et de contrôle d’orientation de différents projets, comme le satellite d’observation de la terre SPOT, la liaison optique inter-satellites STAR et la sonde cométaire Vega.
De 1983 à 1987, il enseigne, en tant qu’assistant, le traitement du signal et la mécanique générale à l’Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace de Toulouse.

Il est choisi pour faire partie du deuxième groupe d’astronautes français en 1985. L’année suivante, il suit pendant cinq mois des cours intensifs de russe. Après avoir obtenu en 1987 son brevet d’ingénieur navigant d’essai, il travaille pendant cinq ans à temps partiel au Centre d’Essais en Vol de Brétigny-sur-Orge comme chef du programme de vols paraboliques, responsable des essais et de la qualification de la Caravelle pour la recherche en microgravité.
En même temps, il travaille au bureau des équipages du projet d’avion spatial Hermes de l’ESA à Toulouse, où il participe à la définition et aux essais des interfaces homme-machine des véhicules spatiaux habités européens.

La suite sur la page d’origine  : Cliquez ICI

 

This entry was posted in Activités, ARISS 87a, Vie du club. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article a été lu 0 fois